Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up
corys

• CORYS

• Maintien en emploi d’un salarié en situation apparente de détresse psychologique/ burn out.

Besoin

Evaluation-diagnostique et accompagnement spécifique individuel dans le cadre du maintien en emploi d’un salarié en situation apparente de détresse psychologique/ burn out. La médecine du travail ainsi que la Mission Handicap ont besoin d’obtenir des clés de compréhension de la situation de santé d’un salarié qui présente un comportement inadapté, un discours procédurier et des arrêts maladies prolongés. Le salarié évoque la responsabilité de son entreprise dans le déclenchement de son « burn out » diagnostiqué par son médecin. La procédure d’inaptitude médicale est évoquée.

Méthodes

Après un premier échange avec la médecine du travail respectant le code de déontologie lié à la confidentialité des échanges, nous convenons de proposer un premier entretien au salarié avec Marie Lauprêtre, psychologue clinicienne ExécoRaisonnance®. Cette première rencontre aura pour objectif de présenter l’accompagnement proposé et les objectifs visés. L’accord du salarié sera indispensable pour la mise en œuvre de l’accompagnement qui dure en moyenne 6 mois comprenant des entretiens individuels hebdomadaires et des points tripartites réguliers.

Phase d’évaluation diagnostique

2-3 entretiens individuels avec le salarié afin de créer un lien de confiance et mener une première évaluation clinique. Une réunion est ensuite organisée avec la médecine du travail, le service des ressources humaines, le manager et la Mission Handicap. Les premières clés de compréhension sont évoquées et nous déterminons les objectifs de la mise en place de l’accompagnement spécifique. Une évaluation diagnostique de la situation de santé du salarié est nécessaire puisque le diagnostic posé de « burn out » semble erroné. Par ailleurs, il convient d’analyser le poste de travail en parallèle et mettre en œuvre les premiers aménagements de poste.

Phase d’accompagnement spécifique

Le salarié est reçu en entretien individuel hebdomadaire au sein de son entreprise afin de pouvoir accéder à une compréhension de ses difficultés psychiques. En parallèle, des points d’avancement réguliers se tiennent avec les différents acteurs de l’entreprise.

Résultats (quelques ingrédients de la réussite)

Un diagnostic de Trouble du Spectre Autistique est pré diagnostiqué par la psychologue clinicienne d’ExécoRaisonnance® puis confirmé par un psychiatre expliquant les symptômes d’épuisement professionnel observé ainsi que le comportement du salarié. Les relations entre l’entreprise et le salarié s’apaisent considérablement. Les aménagements de postes sont mis en place :

  • Réduction du temps de travail à 50% avec l’obtention de l’invalidité catégorie 1
  • 2 ½ journées de télétravail par semaine
  • Port d’un casque anti-bruit
  • Sensibilisation au Trouble du Spectre Autistique auprès de l’ensemble de l’équipe de travail et service RH. Le salarié parvient grâce à cela à répondre aux exigences de son poste de travail et est en capacité de trouver sa place au sein de son équipe de travail.

Quelques ingrédients de la réussite

  • La pluridisciplinarité : la médecine du travail, les ressources humaines, la mission handicap, la ligne managériale, le médecin traitant et ExécoRaisonnance® travaillent ensemble et visent le même objectif.
  • La cohérence de discours entre les différents professionnels de santé coordonnée par ExécoRaisonnance®
  • Le respect du secret professionnel
  • L’éducation thérapeutique mise en œuvre auprès du salarié pour lui permettre de prendre conscience de son handicap et de son incidence.

J’ai eu l’occasion de travailler avec Mme Lauprêtre, psychologue clinicienne d’ExécoRaisonnance, dans le cadre de missions d’accompagnement pour plusieurs salariés atteints de handicap psychique, dans différentes entreprises. Le diagnostic de la situation au travail du salarié, par des échanges avec le salarié, le médecin du travail, l’employeur et l’encadrement de proximité, a permis de mettre en place des aménagements adaptés à chaque situation. Le suivi « sur mesure », sur la durée, a permis d’ajuster les aménagements en fonction de l’évolution de la santé du salarié et des modifications des situations de travail. Mme Lauprêtre est intervenue pour des situations à la limite de l’inaptitude au poste, mais à chaque fois son intervention a permis le maintien du salarié à son poste ou son orientation vers une activité plus adaptée. Ces interventions « sur mesure » sont bien adaptées aux handicaps psychiques, qui nécessitent du temps et des compétences spécialisées.

Témoignage Dr Verrieres Sabine, médecin du travail Départemental de la Dordogne

Nous contacter

Exéco intervient dans toute la France. Travaillons ensemble :