Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Le sens du travail

Mais au fait, c’est quoi le sens du travail ?

Un travail qui nous plaît, une rémunération attrayante, un manager bienveillant, une gouvernance transparente… Exéco vous propose d’y voir plus clair pour… y mettre du sens.

Travailler, c’est réaliser des efforts à tous les niveaux. Une infirmière doit se rappeler de la dose de médicament à administrer (effort cognitif), se courber pour tasser l’oreiller de son patient (effort physique), le rassurer parce qu’il souffre d’une pathologie grave (effort émotionnel) et cela ne représente que dix minutes de sa journée de travail. L’effort est nécessairement source de fatigue physique et psychique. Pourquoi cette infirmière parvient-elle à maintenir ses efforts mois après mois ?

• Parce qu’avec la juste dose de médicament, le patient va vers la guérison.
• Parce qu’après qu’elle ait tassé l’oreiller, il a affiché une mine apaisée.
• Parce que lorsqu’elle l’a rassuré, il s’est confié à elle, l’a remerciée… l’a reconnue.

C’est parce que le travail est reconnu qu’il a de l’importance pour l’individu. La reconnaissance au travail est vectrice d’accomplissement, d’épanouissement, de sens. Quels autres leviers peuvent être mobilisés pour créer et maintenir le sens ? Si vous souhaitez mettre au cœur le sens au travail dans vos équipes, voici une liste de pistes à explorer :

•  L’utilité sociale du travail, qui renvoie à la conduite d’un projet stimulant, utile, important.
• La marge de manœuvre et la libre expression de la créativité, avec un cadre clair, des possibilités de participer aux décisions et des compétences adéquates au projet confié.
• L’exemplarité de l’entreprise, qui laisse la place au débat sur les valeurs, et qui les incarne.
• Les relations au travail, avec un climat de confiance pérenne et une cohésion d’équipe préservée.

Envie d’aller plus loin ?  Estelle Morin (HEC Montréal) et Charles Gagné (IRSST) nous éclairent avec des travaux à consulter sans modération. 

Et dans les faits ? Il y a quelques mois, Exéco est intervenu au sein d’une collectivité dans laquelle un service connaissait un climat social dégradé : rumeurs, tensions, absentéisme, délaissement du présentiel, logique de clans… Après un diagnostic de situation, un seul point commun fut identifié entre tous ces professionnels : un grand sens de l’activité, un sentiment d’être utile, de soutenir le public, et une valeur étonnamment partagée : celle du service, de la diversité et du multiculturalisme. D’après vous, de quelle manière apaiser cette situation en tenant compte du sens au travail ?  Le choix s’est porté sur la construction d’un projet commun au sein du service : l’organisation d’un évènement multiculturel pour le public (utilité sociale) avec une liberté dans la conduite de ce projet (autonomie, créativité), un support de l’employeur (exemplarité de l’entreprise), une nécessaire collaboration pour mener le projet à bien (relations au travail) ainsi qu’un évènement stimulant et gratifiant (reconnaissance).

Alors, qu’attendez-vous pour activer du sens ?